Le seuil de rentabilité et la notion connexe de point mort sont des données essentielles pour évaluer la pertinence d’un modèle économique, notamment dans sa capacité à générer assez vite des liquidités de trésorerie via la recette des ventes.

Dans cette vidéo, Thierry Goemans, rappelle que la ressource financière la plus naturelle d’une entreprise, c’est l’argent des clients, qui règlent leurs achats.

Mais quand on lance une entreprise ou quand une entreprise existante démarre une nouvelle activité, la rentabilité n’est pas immédiate en général. Dans ce cas, il est indispensable d’évaluer deux choses :

1° le temps qui s’écoulera avant que le business plan soit rentable.

2° l’argent nécessaire pour payer les charges de fonctionnement de l’entreprise jusqu’au moment où suffisamment de clients couvriront le besoin de trésorerie nécessaire.

Concrètement, évaluer ces paramètres revient à calculer le volume des ventes nécessaire pour couvrir toutes les charges, fixes ou variables générées par l’exploitation. A ce point d’équilibre, lorsque le chiffre d’affaires est égal aux charges engagées pour le générer, on dit que l’entreprise à atteint son seuil de rentabilité.

Connaître le seuil de rentabilité, c’est aussi savoir pendant combien de temps l’entreprise fonctionnera à pertes. Plus le temps d’amorçage sera long, plus il faudra trouver d’argent, chez les actionnaires, un banquier ou d’autres investisseurs pour pouvoir faire face aux dépenses avant que l’argent issu des clients y suffise. Le moment où le chiffre d’affaires est égal au montant des charges, est appelé « point mort » dans le jargon économique.  En pratique, on pourrait nommer ce point d’équilibre le point de vie, puisque la rentabilité commence alors.

Si vous voulez en savoir plus sur les quelques principes retenus par les financiers pour évaluer votre entreprise, regardez nos autres vidéos sur la chaîne d’Adjuvamus ou contactez Thierry Goemans.

A bientôt

 

Le seuil de rentabilité et le point mort (vidéo)