Ce 10ème article de notre série « l’art de faire payer les clients » est consacré à la limitation du risque-clients et à la définition d’une politique de crédit clients propre à prévenir et remédier aux impayés et aux retards de paiement. Il s’agit d’adopter une procédure réfléchie pour couper l’herbe sous le pied aux mauvais payeurs.

politique de crédit clients

Une politique de crédit clients, c’est quoi ?

Une politique de crédit clients a pour objectif la mise en place de normes et des procédures de nature à sécuriser l’encaissement des créances commerciales. Il s’agit autant de cadrer les relations commerciales dès l’amont de la vente, par des Conditions Générales de Ventes et une étude de solvabilité, que d’organiser l’encaissement de la recette, la relance des impayés et le recouvrement contentieux. Les objectifs du credit-manager sont :

  • l’optimisation du poste clients
  • la limitation du taux d’échu de l’encours
  • la maîtrise du risque de sinistralité par créances devenues irrécouvrables.

La maintenance du fichier clients dans un souci de contrôle du risque crédit est un pilier de la gestion de l’argent.

THIERRY GOEMANS


Dans votre entreprise, qui décide et met à jour les limites de crédit et les conditions de paiement accordées à chaque client ? Qui suit la réputation de vos clients auprès des assureurs-crédit ? Qui est habilité à refuser de prendre la commande d’un client qui est sur l’ardoise ? Et qui est habilité à débloquer un compte qui a été bloqué ?

Limiter le « risque clients » c’est aussi fixer pour chaque client une limite de crédit, au-delà de laquelle on ne laissera pas s’envoler sa créance. Pour en savoir plus sur l’élaboration d’une politique de crédit management, allez maintenant profiter de ma formation vidéo sur l’art de faire payer les clients à temps.

formation en vidéo : l’art de se faire payer par les clients

Limitation de l’encours autorisé

La limite de l’encours autorisé pour chaque client repose sur la connaissance et l’actualisation du risque couru. L’ancienneté de la relation, l’étude des bilans du client et des données fournies par des sociétés spécialisées, comme les assureurs crédit peuvent aider à déterminer une limite à partir de laquelle le client ne sera plus servi avant son prochain règlement.

Une procédure de plafonnement du crédit accordé est d’autant plus efficace lorsque le blocage des commandes par votre outil informatique est automatisé, dès que l’encours maximum autorisé pour le client est franchi. Le déblocage des comptes doit être réservé à un personnel dûment habilité à juger chaque situation.

Il arrive que des sociétés assurées pour le risque crédit ou adhérentes à un service d’affacturage renseignent deux plafonds d’encours autorisé :

  • d’une part, la limite garantie par l’assureur
  • d’autre part, un plafond défini en interne, plus élevé que le précédent.

En cas de sinistre, la société ne sera indemnisée par l’assureur que dans la limite garantie par l’assureur-crédit.

Si vous voulez en savoir plus sur la gestion du poste clients et sur les bonnes pratiques de prévention et remédiation au « risque-clients », allez maintenant souscrire à ma formation à distance concernant l’art de se faire payer par les clients.

Cet article est le 10ème d'une série hebdomadaire consacrée au crédut clients en comptabilité; elle sera publiée en feuilleton sur 16 semaines.

Dans le prochain article de ce feuilleton, je vous dirai comment , je vais vous expliquer comment calculer objectivement l’encours autorisé à vos clients.

Comptabilité-clients : encadrez le crédit clients pour limiter les retards de paiement et les impayés.